Paris, c’est fini



Paris, c’est fini
Et dire que c’était la ville
De mon premier amour
Paris, c’est fini
Je ne crois pas
Que j’y retournerai un jour

Quand je suis rentré d’Australie j’étais vraiment content de rentrer à Paris, la France me manquait et le printemps était déja là, ensuite l’été est arrivé et nous en avons bien profité, même lorsque l’automne a débarqué je trouvais que ça avait beaucoup de charme, au moins on pouvait profiter des saisons !

Oui mais l’hiver est arrivé, et là j’ai compris pourquoi j’avais voulu quitter la France en 2007 pour un climat plus clément.

Et puis Paris c’est aussi les cocas à 5 euros, les gens fermés et pas aimables, les filles sur la défensive, le stress, les bouchons.

J’ai grandi en région parisienne et à chaque fois que je partais en vacances en province ou à l’étranger je me demandais comment je faisais pour y vivre et puis je me réhabituais dès mon retour, c’est un peu comme une drogue, prenez l’exemple de la cigarette, quand vous fumez vous pensez que vous aimez ça mais une fois que vous arretez vous vous demandez comment vous avez fait pour fumer pendant tout ce temps..

J’en parlais il y a deux jours avec un ami qui voyage beaucoup, il partage mon point de vue et résumait la situation en disant: Paris c’est une ville où si tu investis 10 elle te donne 12, tandis qu’il y a des villes dans le monde où tu investis 4 et elles te rendent 16.

C’est vraiment le temple de la rat race, en tant que salarié Paris c’est en France l’endroit où on peut gagner le plus d’argent mais la vie y est tellement chère qu’au final ça revient au même et avec en prime une mauvaise qualité de vie. Entre les gens qui ont acheté de l’immobilier il y a 10 ans et qui ont triplé leur investissement et ceux qui ont touché un héritage, toi avec ta bonne volonté et ta paye d’ingénieur tu as du mal à suivre. On va à Deauville ce week-end tu viens ? Heu attends là il faut que je fasse mes comptes..

Quand je vois des gens sur Paris qui gagnent moins de 2 000 euros net par mois je me dis toujours: « mais partez vivre dans le sud ou en Thailande, votre niveau de vie sera pas plus mauvais et vous aurez une vie beaucoup plus agréable ! »

Je compte voyager pendant deux ou trois ans en alternant des périodes à l’étranger et des périodes en France et ensuite j’aimerai bien me poser quelque part autour du bassin méditérannéen, peut-être à Montpellier ou habite mon frère ou alors en Espagne, en tout cas je fais une promesse au futur Aurélien: Paris, c’est fini !