Comment demander une faveur à un parfait inconnu (et obtenir une réponse parfaitement favorable)



Mon blog ayant un certain trafic je suis régulièrement contacté pour des propositions en tout genre (échanges de liens, partenariats..).

Depuis que j’ai décidé de me lancer sur Internet en mars 2010 j’ai contacté et rencontré beaucoup de personnes, et je pense savoir ce qui fait la différence entre une réponse positive et une réponse négative.

 

J’ai reçu ce matin un message que j’ai voulu vous faire partager, car il illustre TOUT CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE pour obtenir une réponse d’un inconnu que vous contactez pour un service ou une faveur.

Bonjour

Tout d’abord bravo pour ton blog, que je ne lis pas (pas encore tout du moins), mais qui est vachement bien classé dans le Top Blog Wikio (c’est grâce à cela que je t’ai découvert). Je suis entrepreneur tout comme toi, enfin pour être plus précis j’essaye de le devenir.

Mon projet en est à ses balbutiements : un business plan (bancale sur la partie financière) et quelques démarches engagées, qui sont décrites sur mon blog : [Aurélien: adresse de son blog sur blogspot].

Pour faire simple, je souhaiterais savoir si tu serais prêt à m’offrir un petit coup pouce pour mettre en avant mon blog, soit au travers d’un échange de liens, soit au travers d’un article de soutient pour m’aider à réaliser mon projet. Mon blog a pour objectif d’obtenir des donations et du soutient moral, voir des conseils pour m’aider à réaliser mon projet.

Je tenterais de te rendre l’appareil du mieux que je puisse.

Bonne journée et longue vie à ton blog (je viens d’ajouter le RSS à mes abonnements)

Voici donc une technique en deux étapes pour vous assurer que votre demande n’aura pas de suite favorable. Accrochez-vous, c’est du « advanced level »:

#1. Montrez à la personne le peu de considération que vous avez pour elle et son travail

Utilisez un vocabulaire familier et faites des fautes d’orthographes dans votre email.

Faites votre demande à froid, et idéalement (mais c’est pas toujours facile à placer j’en conviens), précisez bien que vous ne vous êtes jamais intéressé à son travail et que vous êtes tombé sur elle par hasard (des fois qu’elle aurait des remords en pensant que vous êtes peut-être un lecteur fidèle).

#2. Demandez de l’aide pour un projet qui n’en est encore qu’à ses débuts

Vous risquez en effet de tomber sur une personne qui, voyant les efforts déployés, décide tout de même de vous filer un coup de pouce (on sait jamais, y a des Saint-Bernard sur terre)

Pour éviter ce risque, prenez grand soin de montrer que ce projet ne vous a rien coûté (pas même un nom de domaine et un hébergement à 30 euros par an) et que vous y avez consacré très peu de temps (par exemple, le temps d’écrire deux articles de blogs à la va-vite).
Toujours pas convaincu ? Pour encore mieux illustrer mon propos, voici un exemple de ce qu’il ne faut pas faire si vous ne voulez pas ne pas voir votre demande refusée (une aspirine peut-être ?):

Claudia m’a contacté il y a quelques semaines en me demandant une photo de moi pour faire mon portrait en dessin, sans rien demander en retour.

Elle l’a ensuite scanné, envoyé par email, et m’a envoyé l’original par la poste.

Et bien vous savez quoi ? Suite à cela j’ai parlé tout naturellement sur Facebook et Twitter de son site Internet sur lequel elle propose des cours de dessin au Louvre.

Moralité: faites bien attention, vous n’êtes pas à l’abri que quelqu’un vous donne un coup de pouce 🙂

Je plaisante bien sur, mais ce sujet est pourtant sérieux.

J’écrivais l’année dernière comment Internet peut changer votre vie, en citant une amie américaine qui est passée d’un job ennuyeux dans un bureau à un poste de styliste freelance, ou encore un bibliothécaire de Nancy qui est devenu régisseur sur les plateaux de cinéma.

Une de mes forces, ce qui m’a permis en moins d’un an de vivre de mon activité sur Internet, c’est de savoir approcher les gens. C’est ce qui m’a permis de rencontrer des grands noms de mon métier comme Sébastien le Marketeur Français, Olivier Roland ou encore Jean-François Ruiz.

Ne passez pas à côté d’une opportunité. Réfléchissez à deux fois avant de contacter une personne pour lui demander un service ou une faveur.

Sur Internet personne ne vous attend, alors si vous devez demander une faveur à un inconnu mettez toutes les chances de votre côté:

  • essayez d’approcher la personne AVANT de lui demander quelque chose (en laissant un commentaire sur son blog par exemple)
  • montrez-lui que vous avez pris le temps de soigner votre email en corrigeant vos fautes (et en ajoutant les mots qui manquent le cas échéant)
  • idéalement, essayez de faire sentir que vous appréciez son travail (tout le monde y est sensible)

N’oubliez jamais le proverbe: « on a rarement deux fois l’occasion de faire une première bonne impression » 😉

Et vous, faites-vous une de ces erreurs lorsque vous demandez une faveur à quelqu’un ?

J’espère bien que la réponse est non !