Pourquoi je ne ferai plus jamais de partenariat

Aurélien Amacker - plus jamais de partenariat


Dans cette vidéo, vous allez découvrir la raison pour laquelle je ne m’associerai plus jamais à une autre personne pour travailler sur un blog commun.

La raison pour laquelle je ne m’associerai plus pour créer un blog

Fin 2011, après le lancement de la première session de ma formation Bloguer-Gagner, j’ai fait la rencontre de l’un de mes clients, Solal.

On a très vite sympathisé car on était un peu sur la même longueur d’onde tous les deux.

Il cherchait une idée de blog et comme j’étais déjà positionné sur un mot-clé sur l’anglais et que, de son côté, Solal aimait les langues, on s’est associés à 50-50 pour créer le blog Anglais5minutes.

J’ai payé le nom de domaine et l’hébergement et j’ai fait toute la mise en place du blog, pendant que Solal commençait à écrire des articles.

 

Début 2012, on s’est aperçus que le trafic ne montait pas. J’ai donc fait des recherches grâce à un logiciel pour trouver des mots-clés de la longue traîne et j’ai transmis la liste à Solal.

A partir de mai, on a commencé à voir le trafic augmenter clairement (en fait, il doublait à chaque mois !).

De mon côté, je travaillais aussi sur le référencement du site.

 

Fin 2012, comme vous le savez, j’ai été piraté et, en décembre, Solal me dit :

« On est associés à 50-50, mais j’estime que j’ai passé plus de temps que toi à travailler sur le site et les contenus et j’aimerais que l’on renégocie à 60-40% »

Et je lui ai répondu OK.

Sauf que le mois suivant, j’ai commencé à bosser sur le premier produit que l’on voulait lancer sur Anglais5minutes.

On a réalisé un sondage et j’ai analysé les plus de 1000 réponses pour que l’on ait une vision plus précise de la cible.

Du coup, je suis revenu vers Solal en lui disant « Ecoute, j’ai fait énormément de boulot pour le produit et j’ai réfléchi, je pense qu’il vaut mieux faire 50-50 sur le premier lancement et ensuite on voit ce qu’on fait, si on renégocie notre accord ou si on se sépare ».

Il m’a demandé un moment de réflexion et on a quand même défini ce qui nous appartenait respectivement.

 

On a convenu que le contenu était le sien vu que c’était lui qui l’avait écrit. De mon côté, j’ai gardé le nom de domaine.

Il restait plus qu’à définir cela pour la liste Aweber.

J’ai reçu un mail type « avocat » très structuré et formel.

Au final, on s’est mis d’accords : comme j’avais payé la liste et que je l’avais aussi gérée, je gardais le compte Aweber, mais Solal avait une copie de la liste qu’il pouvait utiliser aussi sur son propre site internet.

On avait convenu chacun d’être fair-play et de ne pas mettre de bâtons dans les roues de l’autre. Mais, vous allez voir que dans la pratique …

 

Solal est revenu en disant qu’il ne pouvait pas importer la liste dans Aweber car il avait une information comme quoi elle était trop similaire à une liste déjà existante.

Il m’a demandé s’il pouvait envoyer un mail sur la liste pour leur dire de s’inscrire sur sa liste à lui.

Je lui ai donné l’accès au compte Aweber et il a envoyé son email. Ensuite, il m’a demandé l’accès pendant 24h, le temps de vérifier les statistiques d’ouvertures et de clics du message.

Sauf que, sans me demander, il a ensuite envoyé un second mail sur la liste. J’étais dehors à ce moment-là et du coup, quand je suis rentré, j’ai tout simplement changé le mot de passe du compte Aweber.

Quelques mois après, mon avocat m’a transféré le mail d’un concurrent qui essayait de me pourrir et qui était en contact avec Solal.

Il a même poussé une de mes clientes à demander à être remboursée !

 

Bref, pour conclure, je ne suis jamais allé voir le site de Solal, car cela ne m’intéressait pas et je préférais me concentrer sur mon business.

Au final, un an plus tard, j’ai lancé 3 produits sur Anglais5minutes et j’ai fait 12000€ de CA. Et de son côté, de ce que j’en ai compris, Solal n’a jamais rien gagné avec son blog.

Alors, à votre avis, vaut-il mieux avoir 50% de 12000€ ou 100% de 0€ ?

Et vous avez-vous déjà pensé à vous associer à une autre personne pour créer un blog et le monétiser ?

Dites-le moi dans les commentaires ci-dessous.


14 Comments

  • Damien

    Reply Reply 09/05/2014

    Salut,

    C’est vraiment dommage que ton « ex » -associé ait eu un tel comportement. Hélas, ce comportement se retrouve trop souvent.

    Il n’a pas compris que la vie est jeu, que le blogging est un jeu.

    Je ne suis que débutant à ce jeu-là, mais je progresse.

    Pour ma part, je préfère employer des gens (via Elance par exemple) plutôt que s’associer.

    Merci pour ce retour et bravo pour ton livre.

    • Aurelien

      Reply Reply 09/05/2014

      Hello Damien,

      le pire c’est que c’est un jeune homme sympa, drôle et intelligent donc ça fait froid dans le dos de se dire qu’à peu près n’importe qui peut se mettre à dérailler.

      J’en ai parlé avec des entrepreneurs chevronnés comme Olivier Seban, Antoine Peytavin ou Boris Schrenzel et tous étaient sidérés par son attitude.

      Je pense qu’il a fait l’erreur de vouloir se séparer, et du coup plutôt que d’assumer ses choix il a rejeté la faute sur moi (lors d’une discussion à l’époque il avait reconnu que la séparation était certainement le mauvais choix).

      Enfin bon si cette vidéo peut éviter que d’autres personnes fassent la même erreur ce sera déjà ça 😉

      a+
      Aurélien

  • Lorenzo

    Reply Reply 09/05/2014

    Bonjour Aurélien,

    Histoire décevante, mais qui semble t’il fait déjà partie du passé, le plus important comme vous l’avez fait c’est d’en tirer les conclusions pour ne pas qu’elle ne se représente à nouveau.

    Une association est toujours une chose délicate, au départ elle nait souvent d’une idée et d’un projet commun mais ensuite et parfois, pour diverses raisons que son l’implication ou encore les décisions nécessaires au bon fonctionnement, cette émulation de départ est remplacée par des sentiments qui empêcheront la bonne suite du projet, la jalousie fournie avec tous ses accessoires en est un exemple….

    Pour ma part et selon les cas, un partenariat ponctuel est beaucoup plus intéressant, il permet de se concentrer sur un projet et d’y mettre toute son énergie pour passer ensuite à autre chose, quitte à y revenir après 😉

    Encore bravo pour le bouquin !

  • Alain

    Reply Reply 12/05/2014

    Comme quoi on se sait pas comment réagissent les gens une fois que l’argent rentre. On devient de plus en plus gourmand.

    Par contre a la fin de l’article on sent comme une petite pique…

    Le but de l’article est de nous informer sur les possible mésaventures qu’un partenariat peu prendre ou de dire « j’ai raison, tant pis pour lui , je suis le plus trop fort.  »

    On sent qu’il y a un petit cote revanche quand même, mais bon tant mieux pour toi 🙂

    Comme on dit, pas de sentiment quand on fait du business.

    • Aurelien

      Reply Reply 13/05/2014

      En fait je me suis dit « si c’est aussi compliqué alors qu’on a encore rien rentré qu’est-ce que ce sera quand on aura gagné de l’argent ? ».

      Et oui il y a un côté revanche parce que j’en ai assez de me faire critiquer sur cette histoire alors que j’estime avoir toujours été fair-play de mon côté en tenant mes engagements.

  • Pascal

    Reply Reply 12/05/2014

    Bonjour Aurélien,

    belle anecdote de ta part. Comme quoi il vaut mieux démarrer ce type de business tout seul, d’autant que tu as largement les compétences requises pour mener seul un tel projet au succès. Et en face, quelle chance avait Solal de s’associer à toi! Il s’est vraiment tiré une balle dans le pied, il doit s’en mordre les doigts aujourd’hui.

    Bonne continuation!

    amicalement,

    Pascal

  • BOURILLON

    Reply Reply 14/05/2014

    C’est vraiment dommage que Solal s’est comporté comme cela ! Il avait en plus une chance inouïe d’apprendre à tes côtés en plus ! Comme quoi mieux vaut rester maître de son business quitte à déléguer certaines tâches mais uniquement par l’intermédiaire de plateformes spécialisés telles que codeur ou Elance afin de protéger son territoire. Comme quoi les intérêts des uns ne sont pas les mêmes que pour les autres.

  • DanielG974

    Reply Reply 15/05/2014

    Ouahou! je connaissais l’histoire, mais pas la fin et les petits détails…

    encore une expérience qui va en faire réfléchir plus d’un 🙂

    De ma propre expérience je retiens ceci :

    « Associez vous toujours avec des personnes qui sont plus intéressées par le chemin, que par le résultat ». Daniel G

  • Rodolphe

    Reply Reply 15/05/2014

    Merci Aurélien pour cet article qui me fait réfléchir car j’étais en mode réflexion pour rechercher un partenaire pour un futur blog…
    J’hésite maintenant.

  • Thomas

    Reply Reply 15/05/2014

    Merci Aurélien pour la petite balade improvisée dans un parc ! Je n’ai pas tout suivit, ou plutôt, je n’ai pas voulu tout suivre car quand il y a deux parties impliquées et qu’on a qu’une version c’est difficile de se prononcer. Ce que j’ai retenue c’est que l’on peut faire une vidéo, ou plutôt que TU as la capacité de faire une vidéo à « l’arrache » avec une petite caméra et avec une bonne prise de son sans prompteur et éclairage spéciale. Super exemple à suivre.
    J’ai aussi aimé ta philosophie : faire du bisness ça ne veut pas dire être trop gourmand !
    …..Je me trompe ?
    Hasta pronto !

  • Deumie

    Reply Reply 16/05/2014

    Bonjour Aurélien .

    Pas facile, en effet, les associations. En temps que créateur de multi-entreprises, m’étant associer de nombreuses fois, je comprends très bien votre désarroi. Tout le monde n’a pas la même vision du partenariat, et bien souvent on oubli les bonnes paroles du début, celles avant que le projet commun aboutisse…

    C’est pourquoi, je conseille à tous ceux qui veulent s’associer, d’enregistrer ( de façon transparente) toutes les conversations. Il suffit de poser son smartphone sur la table, et tout est dans la boite. C’est ainsi que plus tard, en cas de conflits, (comme le votre) , une petite vidéo relatant ces anciennes conversations, seront bien plus percutantes que votre seul témoignage face à une caméra.

    Félicitations pour votre livre et pour votre parcours (je constate que nous avons le même éditeur)

  • Sophie

    Reply Reply 17/05/2014

    Bonjour Aurélien,

    Histoire décevante, mais qui semble t’il fait déjà partie du passé, le plus important comme vous l’avez fait c’est d’en tirer les conclusions pour ne pas qu’elle ne se représente à nouveau.

    Une association est toujours une chose délicate, au départ elle nait souvent d’une idée et d’un projet commun mais ensuite et parfois, pour diverses raisons que son l’implication ou encore les décisions nécessaires au bon fonctionnement, cette émulation de départ est remplacée par des sentiments qui empêcheront la bonne suite du projet, la jalousie fournie avec tous ses accessoires en est un exemple….

    Pour ma part et selon les cas, un partenariat ponctuel est beaucoup plus intéressant, il permet de se concentrer sur un projet et d’y mettre toute son énergie pour passer ensuite à autre chose, quitte à y revenir après 😉

    Encore bravo pour le bouquin !

  • Dimah

    Reply Reply 08/10/2014

    Salut
    Association en affaire c’est dur! Mais la franchise t’en penses quoi?
    Moi ça fait 18ans que je suis indépendant et j’ai fini par trouvé un équilibre dans la de franchise.

  • Lady Rose

    Reply Reply 10/01/2015

    Hélas,

    il n’y a pas que dans le monde du bloging qu’il arrive ce genre de chose. Un membre de ma famille a fait confiance à son meilleur ami (ils étaient amis depuis 10), ils ont voulu monter un business ensemble et le jour ou l’ami à rencontré une femme, mon parrain ne faisait plus partie de l’équation et aujourd’hui ils ne se parlent plus. C’est bien dommage qu’il arrive ce genre de chose, mais faut il pour autant ne plus faire confiance à personne?

    Bonne soirée à vous moi je continue l’avancée de mon blog et j’ai hâte d’arriver à la fin de la formation et commencer à gagner mes premiers euros 🙂

    Lady Rose.

Leave A Response

* Denotes Required Field

Pas de commentaire avec ancre optimisée (du style: "comment gagner de l'argent", ou "blog voyage"), merci !