3 conseils pour vaincre sa peur de parler en public

Parler en public


Dans cette vidéo je vais vous donner 3 conseils motivants pour en finir définitivement avec votre peur de parler en public.

 

Tout le monde a peur de parler en public, c’est normal. Ce n’est pas quelque chose de naturel.

Mais rassurez-vous, je vais vous donner des étapes pour vous débarrasser de cette peur.

 

Quand j’étais étudiant, j’ai eu à faire une présentation en anglais.

Alors, non seulement j’étais nul en anglais mais en plus j’avais un travail à présenter. J’étais très stressé, je suis arrivé à la fac une heure en avance et j’ai bu une grande canette de bière avant de faire une présentation passable.

Comme vous le voyez, pour moi non plus parler en public n’est pas naturel.

En 2010, j’ai appris que des experts organisaient des séminaires et que c’était un bon business.

J’ai payé 3000$ pour une formation et je me suis lancé en 2012 devant une trentaine de personnes pour mon premier séminaire.

Je me suis éclaté : j’ai trouvé ça génial de rencontrer des gens et d’échanger avec eux.

Après ça, vous vous sentez « un peu à part » car  vous êtes un conférencier, vous êtes capable de parler en public.

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais quand on fait quelque chose que tout le monde fait, on a des résultats moyens alors que quand on fait les choses que peu de personnes font, tout de suite, vous avez beaucoup plus de possibilités.

Plus vous faites partie d’une petite fraction de la population (par exemple ceux qui ont écrit un livre, ceux qui font des séminaires, …) plus vous allez être en contact avec des gens qui ont des compétences rares et l’argent suit presque obligatoirement.

 

Pour vaincre la part de parler en public, j’ai trois étapes simples :

La première étape c’est de se préparer, de s’entraîner. À l’époque j’avais rejoint un groupe sur la prise de parole en public. Dans ce genre de groupe, vous avez des exercices à faire devant une quinzaine de personnes, c’est un excellent entraînement.

En réalité, parler en public n’est pas très compliqué, il faut avoir une bonne posture, il faut balayer la salle du regard et ne pas rester fixé sur un point, et d’ailleurs il y a même quelques techniques pour ça.

 

La deuxième chose, c’est le fait de commencer petit. C’est logique, il faut faire les choses par étapes et augmenter graduellement la difficulté.

Si vous ne pouvez pas aller dans un groupe de prise de parole en public, commencez par un séminaire devant 10 ou 12 personnes.

J’ai déjà fait des séminaires de cette taille et c’est très plaisant, l’ambiance est assez intimiste et on a une vraie proximité avec les participants. De plus, on peut prendre le temps de répondre aux questions.

Une chose amusante, dans ce séminaire j’ai fait passer devant les autres certaines personnes. Dans mon questionnaire de satisfaction à la fin, ce sont celles qui étaient des plus satisfaites de l’événement.

Pour mon premier séminaire, il y avait 30 personnes et là, je viens d’en faire un il y a peu devant 109 personnes.

La veille de mon premier séminaire, j’étais anxieux. La veille de mon premier séminaire devant 100 personnes, j’ai très peu dormi. Mais cette année, je n’ai plus aucune peur.

Ça vous montre bien que c’est un exercice auquel on peut s’habituer, mais pour ça, il ne faut pas brûler les étapes en essayant de commencer par un séminaire de 150 personnes.

Enfin la troisième chose, c’est évidemment de préparer votre passage. Je vous recommande d’apprendre par cœur votre introduction, ça vous permet de vous mettre dans le bain et ensuite vous allez naturellement continuer sur ce que vous aviez prévu.

Et vous vous déjà parlez en public ? A quelle occasion ?

Racontez-le-moi dans les commentaires ci-dessous.

 

 

Plus d’article sur la prise de parole en public:

Comment vaincre sa peur de parler en public

 


8 Comments

  • Nicolas

    Reply Reply 19/12/2014

    Bonjour Aurélien,

    Tout d’abord, merci pour ces précieux conseils. Moi aussi, j’ai eu l’occasion de faire des présentations quand j’étais étudiant devant une classe de 30 personnes. Au début, on se sent mal à l’aise, on bafouille, on devient rouge. Et puis, plus la présentation avance et plus on se dit que « finalement ce n’était pas si dur ». Et à la fin, on se dit même « quoi ? C’est déjà fini ! »

    On peut vraiment tirer du plaisir à parler en public, en tout cas c’est mon avis. Quoiqu’il en soit, il ne faut pas avoir peur de se lancer !

  • Greg

    Reply Reply 20/12/2014

    J’ai déjà un à parler en public devant plusieurs personnes, et je me dit que quite a devoir le faire autant bien le faire, et après les 10 premiers mots je ne ressent aucun stress, c’est notamment du au fait que je prépare toujours mes prises de paroles en public au mieux possible.

    article de bon conseil 🙂

  • Jérôme

    Reply Reply 20/12/2014

    Bonjour Aurélien,

    Pour répondre à tes deux questions oui, j’ai déjà été amené à parler en public à diverses occasions (plaidoiries, exposés, présentations…).

    Parler en public fait peur, c’est sans doute l’une des premières peurs que peuvent avoir la plupart des personnes. Apprendre à aimer parler en public vient avec le temps. J’ai toujours été un grand timide, mais aujourd’hui j’adore ça, je prends un réel plaisir à m’exprimer devant X personnes.

    Je suis totalement partisan de ce que tu conseilles ici, à savoir la préparation. Elle est à mon sens complètement indispensable et c’est bien souvent ce qui fera la différence entre les orateurs et les bons orateurs. Hormis la préparation, il n’y a pas de secret, c’est la pratique, c’est en forgeant que l’on devient forgeron !

    Merci pour ton article ! 🙂

  • Christopher L

    Reply Reply 03/01/2015

    Personnellement, je n’aurais que deux conseils à donner à toutes personnes qui veut apprendre à parler en public :

    – Lire comment parler en public de Dale Carnegie
    – S’inscrire au club Toastmaster le plus proche de chez vous.

    Si vous ne connaissez pas ce club de prise de parole en public et leadership, je vous conseille vivement de faire une recherche sur Google.

    En tant que membre régulier, j’ai pu voir des transformations incroyables. Des personnes qui n’avaient même pas le courage de se présenter en deux mots réussir à faire rire et captiver une salle de 50 personnes quelques mois plus tard.

    Merci pour cet article et à bientôt !

  • Pascal

    Reply Reply 03/01/2015

    Bonjour Aurélien,

    j’avoue que le sujet de l’article ne m’emballait pas à la base. Finalement, j’ai bien aimé car il y a de bonnes perspectives lorsque l’on parle en public (rencontres, business, etc.).
    De plus, tu développes ainsi ta confiance en toi.

    Au plaisir de lire ton prochain article!

    amicalement,

    Pascal

  • gregory henaff

    Reply Reply 26/01/2015

    Bonjour Aurélien,
    Où peut-on trouver ta méthode pour parler en public?
    Amicalement
    Gregory

  • Paul

    Reply Reply 29/01/2015

    Je suis tout à fait d’accord avec toi Aurélien. Comme toute chose, la peur de parler en public va diminuer au fur et à mesure qu’on y confronté (même si certains sondages auraient démontré que la peur de parler en public est une des plus grandes peurs que ressentent les hommes et femmes)

    Comme le dirait Susan Jeffers, « Feel the fear… and do it anyway » (donc en français : « Ressentez la peur, et faites-le quand même »). Elle a d’ailleurs rédigé un ouvrage de référence sur la question, qui comporte le même titre (anglais), et qui a été traduit en français sous le titre : « Tremblez, mais osez ! ».

    J’ai déjà eu l’occasion de parler devant un public élargi (jusqu’à une centaine de personnes) dans le cadre universitaire.

    Tes conseils sont très justes et je pense qu’ils figurent parmi les meilleurs qui puissent être donnés :

    (1) s’entraîner dans un environnement où l’on se sent à l’aise et où l’on ne prend pas de risques (certains recommandent les Clubs Toastmasters, qui se trouvent un peu partout dans le monde. Quelqu’un a déjà participé à un de ces clubs ici ?);

    (2) bien se préparer (ne pas apprendre son discours par cœur, sauf éventuellement les premières phrases, afin de ne pas sembler « réciter un poème », mais connaître la structure de son discours (une présentation powerpoint avec des bullet points peut aider grandement, je trouve…en tout cas lors des premières interventions en public) ;

    (3) commencer « petit ». Donc avant de faire face à un énorme groupe, avoir l’occasion de parler devant un groupe plus restreint. C’est à mon avis toujours une bonne idée de faire face à sa peur de façon progressive, et donc d’éviter de se « traumatiser », ce qui pourrait être un risque si sa première prise de parole avait lieu devant des milliers de personnes par exemple (bon…pour autant qu’une telle situation / opportunité se présente ;)).

    Une astuce supplémentaire que je donnerais : avoir en tête son public et ses intérêts (tant durant la préparation que lors de la présentation elle-même). Ceci nous permet de ne pas focaliser sur nos propres craintes, et donc de réduire le sentiment de peur.

    Se demander donc : « comment puis-je les aider au mieux ? »

    Parler en public est une des facettes de l’art de la communication, qui elle-même constitue une part importante des relations que l’on entretient avec les autres. Or les relations humaines sont très importantes. Selon moi, elles constituent le 3ème pilier du succès (parmi les 4 piliers fondamentaux de la réussite).

    Paul

  • Pour moi parler en public m’est un peu compliqué au début de la conversation, mais une fois que je suis lancé, je m’arrête plus de parler.

Leave A Response

* Denotes Required Field

Pas de commentaire avec ancre optimisée (du style: "comment gagner de l'argent", ou "blog voyage"), merci !