Je suis un salaud de riche et J’ASSUME !



Dans cette vidéo, je réponds à un commentaire que quelqu’un à laisser sur le blog à propos de mon argent.

Il trouvait déplacé le fait que je parle publiquement de mes achats immobiliers et des revenus que je gagne pendant que des personnes meurent de faim…

 

 

Transcription texte de la vidéo:

Cette vidéo est un petit peu spéciale, elle répond à un commentaire que quelqu’un a laissé sur mon blog « Read Me, I’m Famous », c’est quelqu’un qui a laissé un commentaire en disant, c’est sur une vidéo et un article que j’avais publiés où j’expliquais, je montrais un appartement que j’ai acheté en Colombie, c’est un investissement locatif, et qui disait « C’est bien beau mais vous devriez avoir honte ; pendant qu’il y a des gens qui galèrent, que les prix augmentent, que les gens n’arrivent pas à être propriétaires, etc., tout le monde trouve ça bien beau ».

 

Je fais donc cette vidéo pour répondre à cette personne, pour lui expliquer que en fait je préfère être un salaud de riche plutôt qu’un salaud de pauvre et je vais vous expliquer pourquoi.

 

Le truc c’est que si vous n’avez pas d’argent, vous ne pouvez pas donner.

 

Aujourd’hui, je gagne bien ma vie, j’ai une boîte, j’emploie des personnes et quand je dis j’emploie des personnes, je fais vivre des personnes, ce que je peux dire c’est que je donne à une association tous les mois depuis mon compte perso depuis des années, je le faisais déjà quand j’étais salarié il y a des années et que je gagnais moins, mais je gagnais déjà correctement ma vie, je donne à une association à Nantes qui s’appelle « Toit à moi », le projet c’est un truc un peu fou, c’est un mec qui a monté ça, un Français, il y a quelques années, c’est d’acheter des logements pour des personnes qui sont en difficulté sociale, pour les réinsérer, pour qu’elles aient un logement.

 

Ça s’appelle « Toit à moi » et je donne depuis des années.

 

Je donne également, alors ça c’est mon entreprise en France qui donne également à une association qui s’appelle « Plan International », c’est une association qui aide des enfants.

 

C’est un ami marketeur, qui s’appelle Cédric Vimeux, qui en a parlé sur son blog, j’ai trouvé ça super et du coup ça me permet de parrainer un enfant au Brésil et ça lui fait un petit peu de sous pour avoir une vie un petit peu plus facile, c’est au nord du Brésil, les gens n’ont pas beaucoup d’argent, c’est un petit village, donc j’espère que ça l’aide.

 

Les gens qui travaillent avec moi, puisque c’est bien beau d’aider les inconnus à l’autre bout du monde ou à l’autre bout de la France, mais les gens qui travaillent avec moi, je ne les paye pas des milliards mais je les paye correctement, plus que ce que je peux voir dans d’autres boîtes sur internet où les gens gagnent moins d’argent.

 

J’ai vu, par exemple, un jeune qui travaille pour une boîte qui fait du e-commerceles marges sont assez faibles et ça fait pas mal d’années, ça fait 4-5 ans qu’il travaille là-bas et il a trois jours par semaine mais il fait 1 500 euros par mois.

 

Rapporté à 3 jours par semaine c’est correct comme salaire, le problème c’est qu’il ne travaille que 3 jours par semaine.

 

En réalité, il travaille en dehors de son temps de travail sur la boîte, etc., et ça permet à son patron de le payer que 1 500 euros par mois parce que dans le e-commerce les marges sont assez faibles et qu’ils n’ont pas forcément beaucoup d’argent qui reste.

 

À la fin, ils font un million d’euros mais si vous enlevez la TVA, les frais d’achats parce que c’est du e-commerce donc on ne fait tourner la boîte qu’avec la marge brute, il faut payer les trucs qu’on vend, les frais de structures, etc., en fait, ils arrivent à se payer mais ils ne gagnent pas vraiment d’argent.

 

Moi, j’arrive à me payer mais en plus j’arrive à faire de l’argent avec ma boîte, donc ça me permet de travailler avec des gens.

 

Aujourd’hui, j’ai deux personnes en France qui travaillent avec moi, une personne qui travaille à mi-temps et une personne qui travaille au Bangladesh, et celui qui travaille au Bangladesh je pense qu’il va pouvoir se payer une villa avec ce que je lui paye parce que c’est un pays beaucoup plus pauvre et qu’il a un salaire, je lui paye 2 000 dollars par mois, donc c’est quand même un salaire assez conséquent.

 

Tout ça pour vous expliquer qu’il ne faut pas se tromper de cible ; l’argent que j’ai, je le mérite ; j’ai travaillé, j’ai pris des risques, j’ai investi, je me suis fait attaquer, etc.

 

L’argent que j’ai, je le mérite dix fois plus, cent fois plus que quelqu’un, fils à papa qui a eu la vie facile.

 

Quand j’étais étudiant, je ne partais pas beaucoup en vacances, je faisais des petits boulots, j’ai été plombier, j’ai été serveur, j’ai été intérimaire, j’ai fait de l’intérim de nuit, j’ai même fait homme de ménage, quand vous avez une licence d’informatique et que vous passez un été à faire intérimaire et vous faites deux fois par semaine le ménage dans une boîte de parcs et jardins, vous vous dites « Putain ! Je suis le plus diplômé de la boîte et c’est moi qui fait le ménage ! », vous avez un petit peu les nerfs, vous faites ça pendant que tout le monde part en vacances, mais quelque part ça vous donne les crocs et quelque part ça vous permet derrière d’avoir un petit peu plus de succès.

 

Il ne faut pas oublier que les gens qui ont de l’argent, vous avez par exemple Bill Gates, qui ont mis en place des programmes, qui ont prévu de donner la majeure partie de leur fortune à leur mort, ce sont quand même des initiatives qu’il faut respecter.

 

Effectivement, ils ne vont pas en avoir besoin au cimetière, mais il ne faut pas oublier que ce sont des gens qui ont de l’argent qui peuvent donner et que avoir de l’argent ce n’est pas forcément une motivation égoïste, c’est aussi la possibilité de faire plaisir.

 

Je suis à Paris pour quelques jours et je vais me faire plaisir en faisant plaisir à ma maman parce que je vais lui acheter une nouvelle voiture, elle a une vieille Twingo depuis 20 ans et je vais lui acheter une petite voiture, une petite Twingo ou une C1, avec un budget de 8 000-9 000 euros, pour moi ce n’est pas un truc énorme mais ça me fait super plaisir de lui faire plaisir.

 

Il ne faut donc pas se tromper de cible.

 

Ce n’est pas parce qu’on a de l’argent qu’on est un salaud.

 

En tout cas, moi j’ai été pauvre, j’ai été riche.

 

Riche c’est mieux !

 

C’est pour vous expliquer que ce n’est pas parce qu’on a de l’argent qu’on est un salaud.

 

Au contraire, il y a des gens qui sont pauvres et qui ont des mentalités de rats ; il y a des gens qui sont pauvres et qui ont des mentalités en or ; c’est valable également pour les personnes riches.

 

Il ne faut donc pas s’arrêter à ça, il faut aller chercher un petit peu plus loin.

 

En attendant, moi je préfère être un salaud de riche.

 

Si vous voulez recevoir plus de conseils pour créer votre business, avoir de l’indépendance et mieux gagner votre vie et pouvoir aider les autres et partager plus, inscrivez-vous en-dessous de cette vidéo, c’est gratuit.

 

À très bientôt.


Leave a Comment:

2 comments
Add Your Reply