Interview d’Olivier Roland: Blogueur professionnel et 14 000 euros de chiffre d’affaires en seulement un an et demi



J’ai voulu en savoir plus sur le parcours de blogueur de Olivier Roland, dans cette interview Olivier nous explique comment il est devenu blogueur professionnel en un an et demi, quels sont les blogueurs qui l’ont influencé, comment il est arrivé à 14 000 inscrits sur sa liste de diffusion et enfin en exclusivité il nous révèlera son prochain projet, vous pouvez soit écouter le podcast en cliquant sur le player ci-dessous soit lire la retranscription complète de l’interview.

Blogueur professionnel en un an et demi

Aurélien: Bonjour Olivier !

Olivier Roland: Bonjour Aurélien

Aurélien: J’ai voulu en savoir plus sur ton parcours, notamment comment tu as fait pour passer de blogueur à marketeur professionnel puisqu’on connait tous ton histoire, tu es passé de chef d’entreprise à blogueur et tu as pris un virage un peu « marketing », est-ce que tu peux nous en dire plus par rapport à ta nouvelle activité ?

Olivier Roland: Oui alors donc j’ai lancé mon blog Des livres pour changer de vie c’était en octobre 2008, j’avais beaucoup d’objectifs par rapport à ce blog-là et l’un de ces objectifs c’était de devenir blogueur professionnel c’est à dire de pouvoir générer suffisamment de revenus pour avoir le même objectif que toi, c’est à dire de parcourir le monde et de kiffer 🙂 J’ai beaucoup aimé cette expression quand j’ai vu ça sur un de tes articles récents et donc d’abord j’ai développé mon blog par de nombreuses techniques, en produisant du contenu de qualité régulièrement et en fait je gagnais à peu près entre 300 et 500 euros par mois en commissions Amazon et en pubs AdSense ce qui est pas mal, ça met du beurre dans les épinards mais ça suffit pas pour être un blogueur pro à temps complet.

Aurélien: Effectivement je dois dire que j’étais assez impressionné parce que j’étais en Australie à l’époque et je t’ai vu monter ton site et c’est vrai que tu as fait un gros gros travail au niveau du contenu et au niveau de la promotion et ensuite ça t’a permis justement d’accéder à autre chose.

Olivier Roland: Voila exactement, en fait je me suis dit à un moment, en fait j’ai beaucoup étudié ce qui se passe aux Etats-Unis au niveau de la blogosphère professionnelle et quand j’ai étudié quels étaient les revenus des blogueurs américains ou anglo-saxons j’ai vu que leurs revenus venaient de deux choses avant tout, soit l’affiliation c’est à dire le fait qu’ils promeuvent le produit des autres, soit le fait qu’ils vendent leurs propres produits, c’est vraiment leurs deux sources principales de revenus alors j’ai cherché des produits d’affiliation à promouvoir mais franchement pour l’instant en France il y a vraiment pas grand chose, c’est lentement en train de changer il y a de plus en plus de produits de qualité qui sortent mais c’est pas encore ça, surtout par rapport aux centaines ou milliers de produits de qualité qui existent sur l’Internet anglo-saxon et que les blogueurs peuvent promouvoir sur leur blog, donc je me suis dit « il faut que je crée un produit », tout simplement, je ne savais pas quel produit créer donc ce que j’ai fait c’est tout simplement demander à mes lecteurs, j’ai donc fait un sondage en novembre 2009 dans lequel je demandais en gros: « quel est aujourd’hui votre plus grosse frustration, votre plus gros problème dans votre vie ? », je voulais qu’ils me disent leur problème pour savoir si je pourrais, moi , le résoudre, et énormément de personnes m’ont répondu: « j’ai envie de créer mon entreprise mais je procrastine, j’arrête pas de remettre au lendemain », et quand j’ai vu ça je me suis dit waouw c’est dingue toutes ces personnes qui veulent créer leur boite et qui arrivent pas à se remettre en route, moi qui suis entrepreneur depuis 10 ans, qui suis dans le milieu de la création d’entreprise depuis 8 ans, qui blogue au sujet du marketing, de l’entrepreneunariat et aussi du développement personnel, comment lutter contre la prograstination, comment être productif, je me suis dit j’ai vraiment quelque chose à leur apporter, et c’est comme ça que j’ai donc eu l’idée d’Agir et Réussir qui est donc une formation multimédia sur 7 mois qui est conçue pour aider les personnes qui veulent créer leur entreprise et qui procrastinent à dépasser cette prograstination et à créer leur boite.

Aurélien: intéressant

Olivier Roland: oui, ce qui est formidable c’est que c’est eux qui m’ont dit, en gros, « voila le produit qu’il me faut ».

Aurélien: c’est une démarche marketing qui est tout à fait cohérente, tu as essayé tout d’abord en amont de comprendre le besoin de tes lecteurs et ça payé par la suite c’était la bonne démarche à avoir, justement j’avais une petite question par rapport à ça, tu as parlé de ce qui se faisait aux Etats-Unis et je me demandais si tu avais des mentors, des blogs que tu suivais ?

Olivier Roland: oui j’ai des personnes que je suis en particulier, le premier c’est Leo Babauta, c’est le blogueur de Zen Habits, je le suis tellement qu’en fait j’ai un blog qui s’appelle Habitudes Zen et dans lequel je publie des traductions de ses meilleurs articles, parce qu’il faut savoir que son blog a une particularité c’est qu’il est entièrement en open source, c’est à dire que n’importe qui peut reprendre ses articles, les utiliser pour son travail, les traduire, donc je suis vraiment un admirateur de Léo babauta car il a un style d’écriture qui est extrêmement simple, qui est très facile à comprendre, à suivre, et qui est en même temps motivant et qui incite les gens à se remettre en cause et à avancer, et c’est pas pour rien d’ailleurs qu’il est passé de 0 à 100 000 abonnés en deux ans, il a un style à lui qui est très sympa et en plus il a une productivité absolument énorme, Léo Babauta publiait à un moment 3 à 4 articles par semaine sur son blog plus un article invité par semaine dans des gros blogs et à côté de ça il gére son boulot de journaliste et il a 6 enfants et une femme dont il s’occupe.

Aurélien: et il y en a d’autres aussi des blogueur que tu suis régulièrement à l’étranger ?

Olivier Roland: tout à fait il y a Steve Pavlina, c’est le premier blogueur que j’ai connu, c’est Sébastien Night qui m’a fait découvrir Steve Pavlina et ça a été mon premier contact avec le développement personnel en tant que tel et avec le monde du blogging, avant Steve Pavlina je pensais en fait qu’un blog c’était un journal intime sur Internet, comme beaucoup de personnes, et Steve Pavlina ça a vraiment été une grosse grosse claque que je me suis prise, j’ai dévoré ces meilleurs articles j’ai trouvé ça absolument exceptionnel et il a écrit un article sur comment gagner de l’argent avec son blog. C’est ça qui m’a donné à la base l’envie de lancer un blog, c’était en fin 2007 donc ça remonte déja à un petit moment et j’ai lancé mon tout premier blog qui s’est révélé être un échec mais qui m’a appris beaucoup de choses c ‘est Techno Smart, c’était un blog sur les nouvelles technologies et c’est Steve Pavlina qui m’a lancé, ensuite il y a évidemment Pro Blogger qui est la référence dans le monde anglo-saxon avec énormément d’articles sur comment avoir un blog pro, comment le développer, toutes les technique pour le monétiser, etc.

Aurélien: d’accord donc c’est ça tes références essentielles ?

Olivier Roland: ce sont mes références essentielles oui
[ad#Google Adsense 300×250 texte/images fond blanc]

13 000 abonnés à la liste de diffusion en 6 mois

Aurélien: alors par rapport à ta liste de diffusion, moi j’ai vu le compteur et ça m’a un petit peu donné le tournis, tu as combien d’abonnés, je crois plus de 13 000 ?

Olivier Roland: oui c’est ça plus de de 13 000 alors c’est pas tous des abonnés RSS

Aurélien: oui c’est en fait abonnés Aweber + abonnés RSS

Olivier Roland: oui c’est à la fois ma mailing list et mes abonnés RSS

Aurélien: tout à fait puisque je viens moi aussi de m’ abonner à Aweber et le compteur Feedburner t’indique également les abonnés Aweber et c’est cohérent car ce sont des gens qui sont fidèles à ton blog et qui veulent recevoir des informations.

Olivier Roland: exactement, quand j’envoie un mail à ma liste et que je les emmène vers un article mon taux de trafic explose car ces gens-là vont visiter les liens que je leur donne

Aurélien: justement tes articles tu les envoies à ta liste ou pas ? Parce que moi je me demandais si je devais le faire.

Olivier Roland: en fait ça dépend, pas tous, alors il y a deux choses en fait, ceux qui sont abonnés à Feedburner par email reçoivent les articles systématiquement, par contre ceux qui se sont abonnés dans mes listes se sont abonnés en gros pour recevoir des emails régulièrement qui sont en relation avec la création d’entreprise donc si j’estime que j’ai écrit un article qui peut les intéresser je leur envoie un mail mais c’est pas systématique

Aurélien: tu sélectionnes en fait les articles que tu envoies à ta liste

Olivier Roland: voila et parfois je les envoie vers des articles qui sont pas de moi ou des vidéos postées sur Youtube parce que j’estime que ça peut les intéresser.

Aurélien: intéressant, et donc comment tu as fait pour avoir autant d’abonnés, enfin tu vas peut-être pas nous donner tous tes secrets, mais quand on compare à d’autres blogs c’est vraiment un très très gros chiffre.

Olivier Roland: tout à fait alors il faut savoir que en novembre 2009 quand j’ai fait mon sondage je venais juste de mettre en place une newsletter j’avais quelque chose comme 300 inscrits sur ma liste d’emails, j’avais quelque chose comme 1000 abonnés RSS je venais juste de dépasser le compteur de 1000 et 6 mois plus tard je me retrouve avec 13 998 donc presque 14 000, tout simplement entre les deux il y a eu les deux lancements de Agir et Réussir, il y a rien de tel pour se constituer une liste que de faire un super lancement, c’est à dire de faire un gros lancement médiatique d’un produit avec énormément de partenaires qui nous promeuvent parce que tout de suite on acquiert une visibilité sur le marché, on acquiert une stature, c’est à dire qu’on renforce son autorité perçue, on renforce son expertise perçue, et il y a un buzz qui se met en place et il ya  beaucoup de personnes qui entendent parler de toi alors que avant elles n’avaient jamais entendu parler de toi, qui s’inscrivent sur ta liste, donc en gros ma liste a bondi en mars lorsque j’ai fait le deuxième lancement de Agir et Réussir le lancement publique.

Organisation et productivité d’un web entrepreneur

Aurélien: d’accord, hé bien écoute c’est très intéressant et ça répond parfaitement à ma question, voila donc une petite question maintenant tu es de plus en plus web entrepreneur, comment est-ce que tu gères typiquement une journée de travail ? je pense que ça intéresse pas mal de personnes.

Olivier Roland: alors mon objectif aujourd’hui c’est vraiment de vivre la semaine de 4 heures, alors pas forcément en travaillant 4 heures par semaine mais mon objectif c’est 2 heures de travail par jour, en sachant que ce que j’appelle travail c’est les choses que j’aime pas vraiment faire mais que je suis obligé de faire, parce que bon je peux très bien faire ce que les autres considèrent comme du travail mais moi ça m’amuse, j’en suis pas encore arrivé à ça, tout simplement parce que même si Agir et Réussir a cartonné puisque je suis à a peu près à 14 000 euros de chiffre d’affaires par mois, j’ai pas encore automatisé suffisamment le business parce que c’est pas conseillé de le faire quant on vient de créer un business, en fait je viens juste de créer ma deuxième entreprise pour gérer toutes mes activités web, je gère tout tout seul aujourd’hui, le support client, le marketing, la création des produits, ce qui prend beaucoup de temps, tout en gérant à côté ma première entreprise d’informatique qui existe toujours même si je l’ai quasiment entièrement automatisée, tout en gérant mon blog et des tas d’autres activités donc je suis assez pris en ce moment je suis pas à la semaine de 4 heures 🙂

Aurélien: j’imagine

Olivier Roland: mais en fait ce que je fais c’est que j’acquiers énormément d’expérience sur la gestion de cette entreprise je suis en train de tout documenter, de faire des procédures, ce qui me permettra ensuite de déléguer efficacement toutes ces tâches, l’objectif c’est que ce soit complètement automatisé d’ici un an

Aurélien: alors écoute moi très sincèrement la semaine de 4 heures de Tim Ferriss j’y ai jamais cru personnellement je l’ai toujours dit sur mon blog donc je peux pas t’en vouloir, c’est clair que tu es en train de créer une deuxième société donc il faut vraiment travailler, ma question c’était plus en matière d’organisation, par rapport à l’aspect productivité si tu veux puisque tu en parles un peu sur ton blog où tu as des revues de livres comme Getting Things Done, récemment tu as fait la revue de Master Your Workday Now donc comment tu fais pour t’organiser pour gérer ta journée de travail ça je pense que ça intéresserait pas mal de personnes.

Olivier Roland: ok alors en fait pendant longtemps j’ai cherché une méthode de productivité qui m’allait, j’ai beaucoup étudié GTD comme beaucoup de personnes en fait et j’ai jamais été vraiment satisfait par à la fois la méthode GTD et la manière dont je l’implémentais, j’ai toujours trouvé que c’était une usine à gaz même si il y avait des bonnes choses à prendre dedans

Aurélien: C’est une usine à gaz clairement

Olivier Roland: et donc quand j’ai découvert Master Your Workday Now j’ai eu un moment « waouw » parce que j’ai vraiment eu l’impression de trouver la méthode que je recherchais depuis longtemps, c’est à dire de trouver une méthode à la fois très simple à comprendre, très simple à appliquer et diablement efficace, et ça fait un mois que j’utilise ça tous les jours et je trouve ça absolument génial comme méthode je l’ai d’ailleurs mis sur mon blog, donc aujourd’hui c’est vraiment au centre de mon système de productivité et c’est très simple c’est juste deux fichiers Word, un fichier qui liste les tâches en-dessous de mon horizon de temps, en gros les tâches que je dois faire dans la semaine ou alors prochainement avec en particulier les tâches que je fois faire dans la journée et un fichier Word (d’une page pas plus) avec toutes les tâches qui sont au-delà de l’horizon c’est à dire les tâches que j’aimerais faire mais sans que ça soit prioritaire dans un avenir immédiat.

Avec ça déja on a le principal avantage d’un système de productivité, ce que permettait déja GTD, à savoir de libérer son cerveau de la nécessité de devoir retenir tout, ce qui est une source de stress majeure et une source de perte de productivité majeure parce qu’il y a rien de tel pour la productivité que de faire quelque chose sans être concentré sur cette chose c’est à dire en pendant à des trucs qu’on doit faire plus tard, des choses qu’on pourrait oublier etc. Et le fait de confier toutes ces tâches à un système écrit dans lequel on a confiance c’est vraiment un soulagement énorme, on est beaucoup plus serein on est beaucoup plus zen on est beaucoup plus concentré sur ce qu’on fait et avec Master Your Workday Now ce qui est génial c’est que d’un coup d’oeil on peut voir tout de suite les choses urgentes à faire absolument aujourd’hui et les choses à faire dans la semaine ce qui fait que on est sur de pas louper une seule chose urgente et qu’on a pas de stress à se dire par quoi je vais commencer etc.

Aurélien: d’accord et  des considérations plus pratiques, typiquement tu travailles depuis un bureau, depuis chez toi ?

Olivier Roland: tu sais là je travaille essentiellement sur Internet donc peu importe l’endroit, je travaille à mon bureau ou je travaille chez moi, je me mets dans le jardin je suis connecté en Wi-Fi, des fois je travaille chez des amis, là j’ai prévu de partir un mois dans une île tropicale dans le pacifique qui a une connexion Internet, c’est clair que je vais gérer mes business de là-bas.

Aurélien: Intéressant et tu t’imposes des horaires de travail ?

Olivier Roland: en ce moment je travaille énormément donc on va dire que j’essaye plutôt de me ménager des horaires de loisirs plutôt que de me ménager des horaires de travail mais après ça va s’inverser

Les projets à venir

Aurélien: et maintenant justement parle-nous du futur quels sont tes projets à venir ?

Olivier Roland: alors au niveau des projets en fait, tu vas être le premier à connaitre ce scoop, je vais créer un blog sur le blogging professionnel parce que je pense que j’ai pas mal d’expérience, j’ai une réussite qui est pas mal puisque arriver à 14 000 euros de chiffre d’affaires après un an et demi de blogging c’est plutôt pas mal et je pense que je peux aider tous les blogueurs à avoir un style de vie plus libre « gagner plus en travaillant moins » et que je pense que le blog c’est vraiment une excellent plate forme pour mener le style de vie de la semaine de 4 heures ou autre chose, pour construire un business solide, pour s’éclater et pour contribuer un petit peu à changer le monde autour de nous et je pense qu’en France c’est vraiment le désert de Gobi, il y a rien, tout est à faire en fait et je pense que le blogging c’est vraiment un des domaines qui va le plus exploser sur l’Internet francophone dans les années à venir.

Aurélien: Donc tu penses qu’il y a des places à prendre ?

Olivier Roland: ah oui il y en a énormément, il suffit de regarder aux Etats-Unis le nombre de blogs qui se créent tous les jours et de voir ce qu’il y a en France pour se rendre compte du gap absolument incroyable qu’il y a, je pense que comme dans beaucoup de choses on a facilement 3 à 4 ans de retard sur eux dans ce domaine-là

Aurélien: d’accord hé bien écoute je te remercie beaucoup Olivier pour le scoop, pour l’interview également, et bonne chance à tous tes projets

Olivier Roland: de rien Aurélien ça a été un plaisir d’être interviewé par toi aujourd’hui, merci


45 Comments

  • Sylvain

    Reply Reply 08/06/2010

    Merci pour cette interview et félicitations pour ce succès phénoménal ! C’est toujours enrichissant de connaître les façons de procéder des autres.

    Bonne chance pour le lancement de ton nouveau projet. Je partage ton analyse : la blogosphère francophone est encore embryonnaire quand on la compare à la blogosphère anglophone, et en particulier aux Etats-Unis. C’était une des raisons qui m’ont motivé en 2007 à lancer mon blog sur les finances personnelles : il y en avait des centaines en anglais mais seulement quelques uns en français.

    C’est également valable pour d’autres business : on peut trouver une idée de business en regardant ce qui se fait ailleurs. J’ai récemment écrit un article à ce sujet. Sans tomber dans le cliché « il suffit de regarder ce qui marche aux Etats-Unis pour savoir ce qui marchera en Europe », je trouve que c’est un bon point de départ pour trouver une idée de business. Il ne s’agit pas de copier à l’identique un modèle, mais de s’inspirer d’un business qui fonctionne déjà très bien ailleurs pour créer le sien.

    Mais je m’égare, ce n’est pas le thème d’aujourd’hui 🙂 Encore une fois, félicitations pour cette incroyable réussite et bonne chance pour la suite !

  • Nicolas Pene

    Reply Reply 08/06/2010

    Très intéressant ! Le parcourt d’Olivier ouvre la voie sur un domaine encore peu développé en France, par conséquent, ses conseils sont plus qu’utiles pour nous tous qui visont des objectifs assez similaires.

    NB : Pour en revenir à GTD je rejoints également votre point de vue sur le côté usine à gaz. Il est bon d’essayer, s’en inspirer et développer à partir de ces outils sa propre méthode.

  • Jérôme

    Reply Reply 08/06/2010

    Super :-D!
    J’attend donc le lancement de ce blog.
    J’ai tellement à apprendre, ça va prendre du temps avant d’assimiler et de mettre en pratique tout ça.
    Bonne continuation en tout cas.

  • Excellente interview !

    Sans langue de bois, de vrais conseils.

    Merci à Aurélien et à Olivier Roland pour cette interview de qualité 🙂

  • Interview excellente on y apprend beaucoup. Merci a ‘intervieweur et a l’interviewé.

    Pour me balader tres souvent du cote des blogs anglophones, je pense qu’il y a des pepites a suivre. Le blog de Tim Ferriss n’est pas vraiment interessant (avis totalement perso) mais je conseille vraiment fortement celui de Seth Godin et le Inc.com

    Bonne Continuation a tous les deux.

    .-= Dernier Article de Mohamed Semeunacte…30 Points A Faire Figurer Sur Papier Avant De Vous Expatrier =-.

  • Maryan

    Reply Reply 08/06/2010

    Cela fait quelques temps que je suivais Olivier, et c’est sympa de découvrir que j’ai exactement les mêmes lectures que vous deux et les mêmes objectifs, même si je compte passer par un blog ciblé tout à fait différemment.
    Bon courage à vous deux en tout cas !

  • David

    Reply Reply 08/06/2010

    Vraiment sympa cette interview, il y a pleins d’informations précieuses délivrées par Olivier. En même temps les questions d’Aurélien sont bien orientées, ça aide !

    Les résultats obtenus par Olivier sont assez éloquents et pour avoir suivi la campagne de lancement d’agir et réussir c’était vraiment bien monté : il était de partout (blogs, twitter, etc.). C’est un excellent exemple pour tout ceux qui souhaitent bien lancer un produit. Le positionnement du produit sur un problème réel est pour moi la clé principale de cette réussite. Combinée avec un bon plan marketing de lancement de produit, ça fait un carton et c’est bien mérité !

    Je sens que ça va nous booster Aurélien tout ça et nous promet de bonnes choses dans les semaines et mois à venir 😉

  • Je suis d’accord avec toi David au sujet du produit d’Olivier qui répond à un problème réel.

    Merci pour cette interview très intéressante sur le monde encore méconnu du blogging professionnel (en France tout du moins). Je viens aussi de découvrir le blog d’Aurélien qui semble avoir un avis plus contenu vis à vis de la semaine de 4h .. 😉

    Comme Maryan, je compte faire émerger un blog sur un sujet assez différent.

    Bon vent!

  • Olivier est devenu un référence, Merci pour l’interview Aurélien.
    Les gars va falloir se bouger, on n’est pas encore au niveau des Shoemoney et autre John Chow…
    Allez, les paris sont ouvert, quel sera le premier bloggeur francophone à atteindre les 100 000 € et les 1 000 000 € ??

  • John

    Reply Reply 08/06/2010

    euh, c’est 14 000 euros de CA sur 1an et demi

    ou 14 000 inscrits a sa newsletter?

  • Aurélien

    Reply Reply 08/06/2010

    Salut Jon, c’est 14 000 euros de C.A par mois au bout d’un an et demi de blogging et 14 000 abonnés à sa newsletter.

  • Cedric

    Reply Reply 08/06/2010

    et 14 000€/mois pendant 7 mois.

  • John

    Reply Reply 08/06/2010

    Interessant CA! (et merci d’avoir repondu!)

    et en net mensuel ca donne quoi a votre avis?

  • Aurélien

    Reply Reply 08/06/2010

    alors 14 000 moins 2,90 euros d’hébergement mutualisé, moins.. ..arf je plaisante 🙂 mais plus sérieusement, tout ça c’est de la marge brute donc tu déduis les frais fixes ça fait pas mal d’argent dans la poche, moi je dis chapeau à Olivier il a vraiment bien joué sur ce coup.

  • Bart

    Reply Reply 08/06/2010

    Ben moi j’aime pas. J’aime pas cette mode des blogs donneurs de lecons et vendeurs de trucs. Au depart on blogguait pour apporter un temoignage, raconter une experience, maintenant c’est du « faites comme moi et devenez riche » ou « apprenez a etre le meilleur ».
    Moi j’ai pas envie de faire comme vous et je lis pas des blogs pour prendre des lecons. Ou alors si, mais des blogs d’entrepreneurs connus et reconnus.
    En plus sur son blog on peut pas faire 2 clics sans se manger un « abonne toi ici » ou « inscris toi la ». Eh, si je veux.
    Desole d’etre un peu rabat joie ! 🙂

  • Alexis

    Reply Reply 08/06/2010

    Peut-être que ça ne t’intéresse pas, Bart.

    Mais il ne faut pas oublier que la majorité des gens ont en moyenne un QI de 100, ils sont plutôt déprimés, veulent devenir riche, plus beau, moins gros, avoir plus de succès avec le sexe opposé…

    Ça répond à des besoins. Et si tu peux les aider – et en étant payé-, alors tant mieux pour tous le monde.
    Tout en apportant de la qualité (car ce sont pour l’instant des niches avec de nombreux « charlatans » et produits miracles).

    Et puis à force de témoigner, de raconter une histoire, tu te rends comptes que tu t’y connais plus que 99% des gens, et deviens connu et reconnu dans ton domaine. Et après tu vas sur leur site 🙂

  • LeClient

    Reply Reply 09/06/2010

    Impressionnant le jeune 168k de ca par an, est ce que c’est le chiffre d’affaire du blog ou de la SSII. Il fait mieux que NetVibes apres sa premiere annee et pourtant eux avait 1M de capital depart, mieux que http://corp.webwag.com/ qui est plus mediatisée.
    Sinon je suppose qu’il parlait du CA de sa SSII de 3 personnes:
    http://www.societe.com/societe/or-informatic-432002277.html
    http://www.viadeo.com/fr/profile/olivier.roland3

    Remarque cela fait qd meme un revenu de 68kE/consultant avec pas de Bac en poche plus le personal MBA « passé ».
    Sinon pour les autres qui auront fait un MBA la difference n’est pas flagrante puisqu’il auront claquer $100K pour au final s’en sortir avec des revenus suivant : http://www.careers-in-business.com/consulting/consrank09.htm

    Mais ca fait plaisir de voir les jeunes bloggeur francais battent a plate couture les bloggeurs americains :
    http://online.wsj.com/article_email/SB124026415808636575-lMyQjAxMDI5NDIwMTIyNjE0Wj.html

  • wu-weï

    Reply Reply 09/06/2010

    Ca ne répond pas à des « besoins ».
    Ca répond a des envies (la nuance est de taille) que le marketing et la com transforment en « besoins » dans la traduction d’un achat.
    La victoire du business, c’est de nous faire croire (et il s’agit d’une croyance) que c’est devenu un « besoin », plus qu’une envie => ca déresponsabilise le consomateur, le dédouane de se laisser sciemment manipuler.
    Un besoin, c’est essentiel à la survie.
    Une envie, c’est superflu.

    Cordialement,

    😉

  • ChrisToonet

    Reply Reply 09/06/2010

    Besoin ! Envie !
    Je n’ai pas envie d’avoir plus de besoins ! La société de consommation a ses limites très vite atteintes !
    Mais je trouve normal d’avoir besoin d’envies ! C’est la différence entre la vie quotidienne et se projeter dans un avenir meilleur !
    C’est là que ce genre de blogs peut nous apporter une certaine aide à notre « développement personnel » parce que « en parler » c’est déjà une prise de conscience.

  • LeClient

    Reply Reply 09/06/2010

    Je vois que cela prend une tournure philosophique et existentielle superieure. Envie ou besoin la est la question?
    Moi j’avais envie de faire le triathlon de Paris mais j’en ai pas besoin puisque ca ne me rapporte pas d’argent.

  • wu-weï

    Reply Reply 09/06/2010

    Mon propos n’est pas un avis ou une opinion : ce n’est que la précision, la définition d’un détail de vocabulaire pour que tous, nous parlions bien de la même chose.
    Je n’ai rien, absolument rien dit sur les blogs.

    Ne me prétez pas VOS intentions. 😉

  • Merci pour vos commentaires 🙂

    Pour la question des besoins/envies, je pense que tous nos besoins de base (se nourrir, se vêtir, avoir un toit) sont aujourd’hui facilement atteints dans notre société, même parmi les pauvres (je ne parle évidemment pas des exclus), et que tout le reste n’est qu’envies.

    Se focaliser sur ses envies plutôt que ses besoins est une élévation dans la pyramide de Maslow, et s’accompagne d’une progression personnelle vers des objectifs plus intangibles et ayant plus de signification que le simple besoin de survivre. Magnifier les besoins en les mettant au dessus des envies dans l’échelle des valeurs me semble donc très réducteur et même erroné 🙂 .

    Sinon le commentaire de Bart est très intéressant. Il montre que même quand on a un succès éclatant, nous ne pouvons jamais plaire à tout le monde. C’est une excellente leçon pour nous tous, amis blogueurs : il ne sert à rien de chercher à plaire à tous par peur de la critique, car quel que soit votre réussite et vos accomplissements, vous serez toujours critiqués – en partie parce que nous sommes humains et donc faillibles, en partie parce que les Français sont des râleurs incorrigibles 😉 ).

    Il vaut mieux chercher à apporter de la valeur à une communauté qui a compris ce que vous pouvez apporter, et qui est prête à vous donner de l’argent en échange d’une partie de ce contenu (si vous voulez gagner votre vie avec cela). Le reste a peu d’importance.

    Olivier

  • LeClient

    Reply Reply 09/06/2010

    D’ailleurs je vais rajouter que cette reussite me rend carrement jaloux moi qui ne facturais que 1000E par jour pour former des CIO/CTO/CEO et faire des Strategic Plan dans les telecoms au 4 coins du monde.

    Peut etre devrais faire un vrai « personnal MBA » pour moi aussi gagner 14K sans diplome. Si tes 14K viennent de ton blog et non de ta SSII alors je devrais tres serieusement me mettre au blogging et arreter de bosser.

    Sinon c’est un peu comment porter du Armani rend seduisant et classe, la vente des produit Armani a rendu Giorgio Armani riche et seduisant, il a meme arrete medecin pour la mode.

  • Aurélien

    Reply Reply 09/06/2010

    Oui il s’agit bien de l’argent gagné avec l’activité blogging et non avec la société de services.

  • Bien sûr il s’agit du CA de ma nouvelle entreprise, je ne parle jamais de mon autre boîte, à part pour illustrer mon parcours 😉 .

  • LeClient

    Reply Reply 09/06/2010

    Ok la je retrousse les manches et j’arrete de critiquer. Je pense que je suis rester a l’heure du CRM (et je me suis laisser vieillir) mais il semble que les nouveaux point de contacts clients soit bien plus efficace que mes bon vieux moyens.

    Mes felicitations les plus respectueuses.

    PS: Je ferais le triathlon de Paris grace a ce livre

    http://www.amazon.fr/gp/product/1579547486?ie=UTF8&tag=remeimfa-21&linkCode=as2&camp=1642&creative=6746&creativeASIN=1579547486

  • Aurélien

    Reply Reply 09/06/2010

    LeClient je serai pas sur Paris pour le triathlon car je pars en Pologne le 7 juillet mais si tu passes par Paris avant fais-moi signe 😉 Asi que podamos charlar un poquito !

  • Benjamin

    Reply Reply 10/06/2010

    Quelle réussite !

    Tu as vraiment ton côté Tim Ferriss (si Aurélien me pardonne cette référence, je sais que ce n’est pas sa tasse de thé :)) en ce sens que tu brises certaines barrières mentales. Même dans ses rêves les plus fous, aucun blogueur qui se lance n’aurait oser s’imaginer un tel revenu… Et toi, tu l’as fait. En un an et demi. En plus, à te lire, on dirait que c’était easy 🙂

    J’ai été surpris de lire dans l’interview le contraire de ce que je me figurais : Je pensais que tu avais tout planifié depuis le début pour réussir de manière si fulgurante, et il semble que tu aies constamment réévalué ta stratégie.

    Pour parler de ta stratégie, justement, tu cites Balbauta et Pavlina comme sources d’inspiration, comme mentors, mais je me demandais si tout le business que tu as ingurgité pendant un an avec tes lectures pour Des Livres Pour Changer de Vie ne t’avait pas plus inspiré encore ?

    Et si oui, bien qu’aucun de ces ouvrages ne se rapporte directement au blogging, lesquels t’ont apporté le plus d’idées que tu as pu appliquer au domaine du blogging ?

    Je te souhaite une excellente continuation !

    Benjamin

    • Olivier

      Reply Reply 14/06/2010

      C’est un très bonne question Benjamin.

      En fait dans tous les livres que j’ai lu, bien peu effectivement m’ont apportés directement des idées que j’ai pu appliquer au domaine du blogging.

      Cependant, bien que certains ne m’aient pas apportés grand chose, d’autres m’ont apportés d’autres choses dans des domaines qui de manière indirecte m’aident à mieux bloguer.

      Ainsi, Master Your Workday Now m’a apporté un super système de productivité qui m’aide à accomplir plus en moins de temps tout en étant plus zen, ce qui ne peut que m’aider à mieux bloguer.

      Comment se faire des amis m’a aidé à mieux manager mes employés et à faciliter l’automatisation de ma première entreprise, ce qui m’a dégagé du temps pour le blogging.

      Je pourrai continuer longtemps comme cela. Il est clair en tout cas que lire ces livres m’a apporté énormément de choses, et ce n’est pas près de finir puisque je n’ai lu qu’un peu plus de la moitié de ma liste initiale, et qu’un quart seulement de tous les livres du Personal MBA !

      Si tu veux un livre que j’ai utilisé directement dans mes stratégies de monétisation pour mon blog, il y a Getting Everything you can out of All you’ve Got 😉 .

  • LeClient

    Reply Reply 10/06/2010

    @Aurelien j’ai fais plusieur projet pour un client Polonais, je te conseille Krakow que Warsaw. Sinon depuis j’y retourne pour un festival de Salsa/Bachata http://bachaturo.pl/
    J’y ai croisse plein de Francais, ca dance plutot LA style comme partout en Europe d’ailleurs sauf en Gaulle (plutot Casino style)

    Un conseil fait gaffe la bas les filles sont assez agressives tu risque de te faire braquer par une blonde a forte poitrine et ne pourra pas rentrer a Paris….LOL

    • Aurélien

      Reply Reply 10/06/2010

      Oui justement je vais à Cracovie tout le monde dit que c’est mieux, ah bon ca danse le LA style ? bon il va falloir que je me debrouille..

      Sinon pour les blondes à forte poitrine c’est typiquement le genre de risque que je suis prêt à prendre 😉

  • Thomas

    Reply Reply 10/06/2010

    Un grand merci pour cet échange constructif !

  • Jacques

    Reply Reply 12/06/2010

    Interview tres intéressante d’un des rares blogueurs français qui s’en sort car il est dans les touts premiers de cette niche, effectivement on a beaucoup à apprendre des Américians et Anglais qui ont beaucoup d’avance dans le concept
    Un groupe facebook la semaine de 4 heures vient de se créer pour écfhanger les idées aussi..

  • Jerome

    Reply Reply 15/06/2010

    Merci pour l’interview !
    Comme beaucoup ici, vivre (et vivre bien, surtout) du blogging et du web m’intéresse énormément. J’y travaille mais ça prend du temps.
    Cet article me pousse encore + à donner des efforts pour y arriver.

    Merci également de m’avoir fait découvrir « Master Your Workday Now ! », je vais regarder de plus près 😉

  • Interview très intéressante.

    Merci Aurélien pour le podcast ! Ca m’aura permis de conserver ma vue quelques années de plus ! 🙂

    Merci aussi à Olivier pour s’être prêté au jeu de cet interview.

    Pour ma part, ce que j’en retiens, c’est surtout l’explosion de son blog grâce aux effets de levier puissants que sont les listes de contacts.
    Olivier avait un critère de sélection pour ses affiliés lors du lancement d’Agir & Réussir: avoir une liste de contacts de minimum 500 personnes.

    Ainsi, il a compté parmi ses affiliés Christian Godefroy qui doit sans doute être celui qui a la plus grande liste en francophonie (j’imagine 20 ou 30.000 contacts minimum). Avoir eu accès à être diffusé sur cette liste a du sérieusement booster son business. (from stream to rivers comme dirait Yaro Starak)

    Olivier a fait un très joli travail en amont, très intelligemment. Tout le mérite lui revient.
    Bravo !

    Bonne continuation.

    MaxR
    Maxadi.com

  • almebwaster

    Reply Reply 02/04/2012

    encore une vidéo très motivante ; et ça vient des 2 personnes que je préfère actuellement dans le monde du bloging
    J’ai suivi la formation d’Aurélien « un blog qui rapporte en 31 jours » et je la conseille à tout le monde, on y gagne énormément de temps en apprenant en un mois (à raison de seulement quelques minutes par jours) ce qu’on aurait appris en plusieurs mois je pense.
    Donc encore un gros merci les gars pour votre simplicité et de partager votre expériences avec les novices dont je fais parti.

  • Bonjour Aurélien et Olivier,

    C’est toujours un plaisir d’écouter de bonnes interviews car parfois le contenu est un trésor 

    Depuis cette interview, vous avez tous les deux bien avancé, alors bonne continuation à vous deux 

    A bientôt.

  • Roland Zongo

    Reply Reply 26/06/2014

    vous etes tous les deux des legendes du blog francophone.Bonne continuation a vous.

Leave A Response

* Denotes Required Field

Pas de commentaire avec ancre optimisée (du style: "comment gagner de l'argent", ou "blog voyage"), merci !